Le révolver Mle 1892

 

 

 

            « Il saisit son revolver et commença a tirer, des Italiens lui intiment de se rendre, il n’en a que faire et abat un homme » Tel est contée la mort du lieutenant Castex le 22 juin 1940 face à plus de vingt adversaires. Son révolver est un modèle 1892 qui reste l’arme emblématique des héroïques combats de 1914 puis 1940.

C’est un révolver (arme de poing) utilisé pour le combat rapproché, il fut crée en 1891 a la demande de la cavalerie, c’est pourquoi le barillet « tombe » à droite : la cavalerie tenait le revolver de la main gauche et le sabre de la main droite ce qui rendait le rechargement plus facile. Adopté en 1892, il équipera dans un premier temps les officiers puis, par la suite, il sera distribué à plus de personnel. Le « 92 » participera activement au premier conflit mondial puis au second bien que sa fabrication se soit arrêtée en 1927, remplacé par le pistolet M 1935. Il sera néanmoins utilisé jusqu’en 1965, il fut donc de service pendant les guerres d’Indochine et d’Algérie.

 

Caractéristiques

 

            Cette arme mesure 240mm de long pour 170 mm de haut. Son barillet contient 6 cartouches de 8mm ce qui lui procure une portée théorique de 25m.

 

Longueur de l’arme : 240 mm

Hauteur : 170 mm

Poids - A vide : 0.840 kg

- Chargé : 0.915 kg

Contenance : 6 cartouches

Munitions : 8mm Mle 1892

Portée : 25m

Alimentation : par barillet

Extraction : manuelle

Finition : bronzée, sauf chien et portière de chargement

Fabricants : entièrement faite pas la MAS de 1892 a 1927

Période d’utilisation : de 1892 a 1965

 

Marquages

           

• Le modèle réglementaire

Le canon :

1-pan supérieur : Inscription « Mle 1892 »

2-pan gauche: poinçons des contrôleurs, 2 lettres chacune à l'intérieur.
3-pan droit: "S" suivi de la date de fabrication.

 

La carcasse :

4-Côté droit au-dessus de la plaquette : « Manufacture d’Armes de St Etienne ».
5-Coté droit sous le barillet : Numéro de fabrication, Lettre suivie d’un n°

 

            • Le modèle civil réquisitionné

La carcasse :

1-Coté droit sous le barillet : Numéro de fabrication, Lettre suivie d’un n°

2-Au dessus du barillet : Marquage « Manufacture d’arme et cycles de St Etienne »

 

Barillet :

3-Maquages divers, n° de fabrication et fabricant

 

Bois :

4 : N° de fabrication sur le côté arrière du bois

 

Accessoires et documents complémentaires

 

• Accessoires :

 

1-Les étuis de transport

Il existe trois types différents d’étuis pour le révolver modèle 1892, tout d’abord

-l’étui dit « Jambon » qui est raffiné et peu économique, il comporte un logement pour 18 cartouches de réserve.

-l’étui de fabrication simplifiée, il est plus économique que le premier modèle, il contient trois petits compartiments pour six cartouches chacun, le système de fermeture est renforcé par un rivetage métallique

-l’étui de fabrication de guerre, extrêmement simplifié et peu coûteux, le système de fermeture n’est pas renforcé. L’étui n’est plus cousu mais entièrement riveté contrairement aux deux modèles précédents.

  

Etui « jambon »                Etui simplifié             Etui « de guerre » 

 

 

2-Boite à graisse

Elle a deux compartiments qui contiennent, pour l’un de la graisse et, pour l’autre du cirage. Elle est du même modèle que pour le Lebel et autres armes.

 

3-Nécessaire de nettoyage, brosses

 

1-     Nécessaire d'armes modèle 1874 avec ses accessoires : lame de tournevis, débouchoir, burette d'huile et le petit chiffon double pour nettoyer le canon de l'arme.

2-     Baguette de nettoyage

3-     Brosse pour arme

4-     Tournevis mixte

 

4-Dragonne

Elle se fixait à l’anneau présent sous la crosse du révolver.

  

5-La munition

 

La cartouche 8mm a été réalisée en France vers 1887, et adoptée à partir de 1892 pour le revolver Saint-Étienne Mod. 1892.

Cotes moyennes:
- 8,15 x 27,2
- Longueur de la douille: 27,30 mm.
- Diamètre du projectile: 8,36 mm.
- Longueur de la cartouche: 37,00 mm.
- Poids: 12 g.

 

            • Documents complémentaires :

 

1- Eclaté de l’arme :

2- Le révolver en action:

En construction 

Sources :

- Collection personnelle

- http://armesfrancaises.free.fr/

- Forum France militaria http://francemilitaria.forumdediscussions.com/